La compréhension des troubles cognitifs et les risques qui y sont apparentés

Il est possible pour les personnes atteintes de troubles cognitifs et pour leur famille de bien vivre dans la collectivité. Tout le monde a le droit de vivre avec certains risques et nous avons des stratégies pour aider à atténuer ces risques.

pic1

Connaître les risques

Toute personne atteinte de troubles cognitifs court le risque de s’égarer, même aux premiers stades de la maladie. Comprendre le trouble cognitif et ses risques connexes peut aider tout le monde à vivre en sécurité dans la collectivité.

pic2

Réduire les risques

Vivre en toute sécurité avec le trouble cognitif ne signifie pas empêcher les gens d’être actifs. Apprenez-en plus sur la façon d’établir un équilibre entre les risques de vivre avec le trouble cognitif et profiter d’un mode de vie saine et sécuritaire.

pic3

Avoir un plan

La personne atteinte de troubles cognitifs dont vous vous occupez peut s’égarer, quels que soient les soins que vous preniez. Il y a des façons de réduire cette probabilité, mais il n’est pas toujours possible de prédire quand cela peut se produire, alors apprenez-en plus sur la façon de vous préparer.

Connaître les risques

60% des personnes atteintes de troubles de la mémoire liés aux troubles cognitifs s’égarent à un moment ou à un autre

Pour beaucoup d’entre elles, le fait de s’égarer survient sans avertissement. Un environnement familier peut soudainement devenir étrange pour elles. Elles deviennent désorientées et elles ne parviennent pas à retrouver leur chemin.

Le fait de s’égarer n’est pas seulement angoissant, cela peut aussi être dangereux. La moitié des personnes atteintes de troubles cognitifs portées disparues pendant 24 heures finissent grièvement blessées ou mortes.

REGARDEZ LA VIDÉO « Vivre en sécurité dans la collectivité »

Réduire les risques

1. Rester à La Maison en Sécurité

Envisager les conditions de résidence – la personne habite-t-elle seule, avec des membres de sa famille ou avec un partenaire ?

Envisager les lieux physiques :

  • enlever les tapis non fixés au sol;
  • fournir un éclairage suffisant;
  • utiliser des barres d’appui pour la douche, la baignoire, la toilette;
  • utiliser des rampes d’escalier.

Envisager la santé physique :

  • visiter le médecin régulièrement;
  • prendre les médicaments tels que prescrits;
  • faire de l’exercice physique tous les jours;
  • vérifier les lunettes, les prothèses auditives pour assurer leur bon fonctionnement;
  • maintenir un régime alimentaire de santé (c.-à-d., méditerranéen).
2. Se Déplacer dans La Collectivité

Réduire le risqué de s’égarer :

  • obtenir un bracelet MedicAlert®Sécu-RetourMD;
  • envisager l’utilisation des dispositifs de repérage (c.-à-d. téléphone cellulaire, localisation GPS);
  • avoir des pièces d’identité en tout temps;
  • remplir le présent formulaire inclus dans la trousse d’identification Trouver votre chemin (Finding Your Way®) et le conserver à un endroit central (p. ex., table du hall d’entrée, porte du réfrigérateur);
  • dire à quelqu’un où l’on va;
  • connaître son environnement.

Réduire le risqué de chute ou de blessure :

  • tenir compte de la météo et se vêtir convenablement (neige, glace, vent, pluie, chaleur);
  • faire attention aux trottoirs et aux sentiers (accidentés, présence d’obstacles).

Examiner les options de transport :

  • les transports en commun (p. ex. l’autobus);
  • les transports communautaires (p. ex. des conducteurs bénévoles);
  • le taxi.
3. Faire Partie de La Collectivité

Rester socialement actif :

  • connaître ses voisins;
  • rencontrer des amis pour prendre un café;
  • dîner avec des amis et des membres de la famille.

Profiter des activités quotidiennes :

  • faire ce que l’on aime (p. ex. marcher, faire du sport, se rendre dans un lieu de culte, maintenir un passe-temps).

Être ouvert à recevoir du soutien :

  • demander l’aide d’amis, de membres de sa famille dans la collectivité;
  • connaître les professionnels que l’on visite (p. ex. le pharmacien, le banquier, l’épicier, le propriétaire d’un restaurant);
  • communiquer avec la Société Alzheimer locale.

Avoir un plan

La personne atteinte de troubles cognitifs dont vous vous occupez peut s’égarer, quels que soient les soins que vous preniez. Il y a des façons de réduire cette probabilité, mais il n’est pas toujours possible de prédire quand cela peut se produire, alors apprenez-en plus sur la façon de vous préparer.