Six personnes sur dix atteintes de la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées s’égarent à un moment ou un autre, souvent sans crier gare. L’équilibre entre leur autonomie et leur sécurité est souvent délicat. Bien que la disparition d’une personne atteinte de la maladie ,d’Alzheimer soit pénible et puisse comporter des dangers le fait de disposer d’un plan de sécurité peut réduire le .temps consacré aux recherches et atténuer les méfaits

Le plan de sécurité peut prévoir l’utilisation par la personne atteinte d’un dispositif de repérage et son inscription à un registre d’errance comme MedicAlert Sécu-Retour ou un registre de personnes vulnérables pris en charge par le .service de police local ou la Police pro

Les dispositifs de repérage comportent des avantages et des inconvénients. Selon certains, l’utilisation d’un tel dispositif améliore la liberté personnelle et la sécurité tout en procurant à l’aidant la tranquillité d’esprit. D’autres le .perçoivent comme une intrusion dans la vie privée L’utilisation d’un dispositif de repérage ne diminue pas la nécessité de vérifier régulièrement l’état de la personne .atteinte

icon

Vous aimeriez peut-être en savoir plus sur l’« Interaction avec une personne atteinte de troubles cognitifs qui risque d’être égarée » en suivant l’un de nos quatre modules d’apprentissage en ligne de 15 minutes

En savoir plus